webleads-tracker

Posts tagged " akoya start you up "

Compte-rendu – Retour sur Akoya Start You Up 2019 : Rencontre avec quatre pépites de la HR Tech

No Comment yet - 29 avril 2019 par dans AKOYA, Blog

Le 11 avril 2019 se déroulait la 5ème édition d’Akoya Start You Up, à 42, l’école de code de Xavier Niel. Retour sur la soirée qui a mis en lumière quatre start-up prometteuses de la HR Tech française.

 

 

Connexion. C’est le mot d’ordre de la grande messe de la HR Tech organisée par le cabinet de conseil en stratégie Akoya, qui relie deux communautés de l’innovation RH : les start-ups et les décideurs RH. Préparez-vous pour une plongée dans l’univers de 42, l’école de code fondée par Xavier Niel, avec ses circuits informatiques et ses serveurs apparents, ses néons et lignes de code sur les 300 ordinateurs qui trônent dans chaque salle de classe.

L’événement est l’occasion de mettre en lumière les quatre start-up RH françaises les plus prometteuses devant un parterre d’une centaine de DRH. Pour cette cinquième édition, ce n’est pas un, mais trois prix qui ont été décernés en fin de soirée : l’emblématique prix HR Tech Akoya, le Coup de cœur des consultants, et le Prix du public, attribué en live par la tribune de DRH présents.

Décryptage des tendances de la HR Tech

 

« +175%, c’est l’augmentation des investissements en HR Tech
dans le monde en 2018, qui totalisent 3 milliards de dollars. »
Vincent Barat, co-fondateur et associé d’Akoya

 

+175%. C’est le chiffre sur lequel insiste Vincent Barat, co-fondateur et associé d’Akoya Consulting et maître de cérémonie. La même année, la HR Tech a vu naître ses premières licornes (start-up valorisée à 1 milliard de dollars ou plus, NDLR) : SmartRecruiters, le job board américain et Huike Group la puissance chinoise du digital learning. On retrouve donc sans surprise le recrutement et la formation en moteur de la croissance de la HR Tech dans le monde. Pour autant, comme le démontre le rachat en 2018 de Glint, une plateforme digitale dédiée à l’engagement des équipes, les deux autres catégories surveillées par Akoya, la vie au travail et le talent management, ne sont pas en reste, rappelle Vincent Barat, avant de présenter rapidement les quatre start-up stars de la soirée, et de donner la parole au premier pitcheur.

Skillup, la gestion de la formation 100% digitalisée

C’est Hugues Peuchot, co-fondateur de Skillup qui ouvre le bal. Celui-ci commence par constater que l’on dépense en France 10 milliards d’euros par an dans la formation, mais « ce que l’on sait moins, c’est que 50% des salariés sont insatisfaits de l’accompagnement des services RH dans leur parcours de développement des compétences », selon une étude réalisée par la start-up, en partenariat avec Météojob, auprès de 1 500 collaborateurs. Pour Hugues Peuchot, ce problème provient du fait que les RH consacrent trop de temps (80%) à la partie invisible de la gestion de la formation : la partie administrative. Et ce au détriment de la partie visible, la plus impactante, par exemple la définition de la politique de formation ou encore l’accompagnement des collaborateurs dans le développement de nouvelles compétences.

Skillup propose de digitaliser tout le processus de gestion de la formation : du recueil des besoins à l’évaluation de la formation, en passant par l’inscription des collaborateurs. « Ce qui prenait avant 4h, va prendre maintenant 2 minutes », déclare Hugues Peuchot, dont l’objectif est « de redonner aux responsables formation leur vrai rôle, pour se concentrer sur le développement de compétences, et les tâches à forte valeur ajoutée ». Grâce à ses robots scrapper, la plateforme est connectée en temps réel à 250 organismes de formation, permettant ainsi la mise à jour constante des données sur les formations disponibles. Intuitive et simple à mettre en place (moins d’une semaine pour la déployer), elle permet également une personnalisation de l’interface (logo, couleurs), mais aussi des formations proposées (formations recommandées, ajout d’un organisme de formation interne…).

Skillup accompagne aujourd’hui de grands groupes, et « est particulièrement utile lorsque les métiers sont très divers au sein d’une entreprise », conclut le co-fondateur de la start-up.

Clevy, un chatbot pour les questions récurrentes

C’est Salim Jernite, CEO et co-fondateur de Clevy qui s’élance en deuxième. « Face à de la nouveauté et de la complexité, on a tous à peu près la même réaction, et dans vos entreprises c’est pareil, on appelle ça des questions récurrentes » nous explique ce dernier. Il ajoute qu’aux Ressources Humaines, les assistants « passent plus de 25% de leur temps à répondre toujours les mêmes réponses à toujours les mêmes questions. » Il précise également que ces questions récurrentes coûtent 5 millions d’euros par an pour une entreprise de 1 000 collaborateurs. C’est pour cette raison que Clevy est né. La plateforme permet d’automatiser les réponses à ces questions récurrentes par la création simple et directe de chatbots.

Cet outil « rapide, simple à utiliser pour les fonctions supports et multilingue » permet de bénéficier d’un assistant virtuel qui répond à plus de 70% des questions des collaborateurs sur des sujets internes. Sa technologie conversationnelle fait gagner du temps aux RH sur des tâches chronophages, et leur permet de se concentrer sur des tâches à plus forte valeur ajoutée : « rencontrer les collaborateurs et se concentrer sur des activités et des dossiers plus personnalisés et complexes », souligne Salim Jernite. Il ajoute également que Clevy est un moyen de centraliser l’information, qui est souvent difficile d’accès dans les entreprises, et donc de faciliter la vie des collaborateurs.

La start-up travaille aujourd’hui avec des entreprises internationales sur les 5 continents, grâce à son outil utilisable en plus de 15 langues.

HireSweet, l’IA au service du recrutement tech

« Le problème est le même partout dans le monde pour des entreprises qui cherchent à recruter des profils IT, c’est extrêmement difficile, les profils sont rares, le marché est pénurique, et pour chaque jour de retard dans un recrutement, c’est aussi un jour de retard dans le développement et ce sont des milliers d’euros qui partent en fumée chaque jour », commence-t-il en envoyant en fumée une liasse de billets au-dessus de nos têtes. « Cette pénurie, ajoute-il, va encore s’accentuer dans les années à venir, et c’est un enjeu critique pour les entreprises d’aller chercher les candidats avant même qu’ils soient en recherche active. »

Et c’est là qu’intervient HireSweet. La start-up propose, grâce à son intelligence artificielle, d’automatiser la phase de chasse et d’adopter une démarche proactive vis-à-vis des candidats, en utilisant la donnée disponible en open source.

Cette automatisation du sourcing, « qui représente aujourd’hui 60 à 80% du travail d’un recruteur », lui permet de se concentrer sur la prise de contact pour la rendre plus directe, personnelle et humaine. Plus de volume, plus de qualité dans les profils, et plus de rapidité, c’est ce que promet la start-up dont le projet est « de créer le recruteur du futur, une personne unique, qui parle au monde entier, à l’ensemble des entreprises, à l’ensemble des candidats, et qui est capable de faire la meilleure mise en relation au meilleur moment. »

HireSweet, créé il y a un peu moins de 3 ans, travaille aujourd’hui avec près de 700 entreprises sur la recherche de ces profils tech.

Andjaro, la plateforme de gestion de besoins en personnel

C’est Quentin Guilly, CEO et co-fondateur d’Andjaro qui clôt le bal des start-up. Il commence par poser le décor de l’intérim en France : « Le marché de l’intérim pèse maintenant 24 milliards d’euros […] dont 50% est dépensé par les grands groupes ». Il continue en nous expli- quant que les grands groupes ont fait le choix, un peu forcés par l’uberisation, l’accélération et la flexibilisation du marché du travail, d’augmenter le nombre de CDD : « on a doublé le nombre de CDD en 15 ans […], et 80% des contrats signés chaque jour sont des CDD de moins d’un mois. »

Quentin et ses associés ont réalisé que les grands groupes ne voulaient plus des intérimaires, car réputés moins fiables et non-formés aux standards du groupe, et d’un autre côté, qu’ils disposaient de personnel disponible au sein de leurs effectifs, et qu’il suffisait de les repérer pour leur proposer une mission. « Chez Andjaro, on est plutôt pragmatiques, on fait ce que fait votre manager, sauf qu’on le fait en deux minutes via une plateforme extrêmement simple », là où avant la perte de temps, l’implication de trop d’intermédiaires, le rayon d’action limité et le cauchemar administratif régnaient. L’outil d’Andjaro, qui existe aussi en version mobile, permet de repérer les collaborateurs disponibles sur les sites d’une entreprise donnée, de paramétrer un rayon de recherche, et de leur proposer une mission. Sourcer ses talents ponctuels en interne permet « de couper 50% des demandes qui partiraient vers l’intérim », souligne le co-fondateur.

Aujourd’hui, Andjaro c’est 160 000 mouvements de collaborateurs par an, plus de 40 000 collaborateurs connectés, et plus de 10 millions d’euros d’économie pour ses clients.

Albert, l’outil de Strategic Workforce Planning d’Akoya

Last but not least, Jérôme Soulard, product manager chez Akoya vient nous présenter Albert, l’outil de Strategic Workforce Planning lancé par le cabinet. « Ce que l’on met en général derrière le sujet de SWP c’est globalement le volet RH du plan stratégique de l’entreprise qui vise à anticiper les grandes évolutions de métiers », rappelle-t-il pour commencer. « Plus concrètement ce que l’on cherche à faire, c’est identifier les écarts entre les besoins de l’organisation sur ses différents métiers et sa démographie naturelle ». En effet, anticiper est une démarche vertueuse et saine qui permet d’éviter les solutions « court-termistes et souvent radicales ».

Jérôme illustre le problème du processus tel qui est appliqué aujourd’hui par l’image d’un château de cartes : « friable, hétérogène, difficilement consolidable », car fondé le plus souvent sur une formule Excel (très) complexe. L’ambassadeur d’Albert rappelle que chez Akoya, le SWP est un sujet cœur, et une expertise développée depuis 2013. « C’est de là qu’est née l’idée de transformer notre expertise en un outil qui permet de faire du SWP le plus simplement possible. » Trois grands principes animent Albert : c’est un outil complet, qui suit l’ensemble de l’exercice, du quantitatif au qualitatif ; collaboratif car il permet de partager son SWP avec son équipe projet ; et simple, tant dans l’implémentation que l’utilisation.

La nouvelle ambition d’Albert est d’aller plus loin sur l’intelligence mise derrière le diagnostic et de faciliter au maximum les plans d’action : « Le but avec est d’en faire le premier outil qui identifie automatiquement les grands sujets de votre population », conclut Jérôme Soulard.

Quels sont les lauréats de la soirée ?

Ce sont Antoine Aubois, co-fondateur et associé d’Akoya, et Christelle Golhen, consultante senior du cabinet, qui remettent le Coup de cœur des consultants 2019, une grande nouveauté de cette année. Et c’est Andjaro, la plateforme d’optimisation de staffing qui remporte l’adhésion des consultants !

Vient ensuite la remise du Prix du public 2019, une première également. En effet, les DRH présents ont pu voter pour la start-up qui les a le plus séduits. Antoine Aubois annonce, après un temps de suspense, le grand gagnant : et c’est Clevy qui remporte le prix, avec 39% des voix !

Pour finir cette soirée, nous assistons à la remise de l’emblématique Prix HR Tech Akoya, qui récompense la start-up qui a le plus changé la donne parmi les start-up pitcheuses de l’édition précédente d’Akoya Start You Up.

Le lauréat est Uptale, qui était en compétition avec Chance, Entr’UP et Supermood ! Aurélie Truchet, co-fondatrice d’Uptale se voit remettre le prix par Maylis Danné, directrice Talents et Engagement chez Nestlé et également présidente du jury, qui explique le choix du jury pour la start-up d’immersive learning : « Grâce à Uptale, n’importe qui peut devenir ingénieur pédagogique et créer sa propre formation en réalité virtuelle ou augmentée. »

 

Akoya Start You Up connecte une fois encore start-up et DRH au cours d’une belle soirée, enrichissante et énergisante. Si vous êtes une start-up RH et que vous souhaitez présenter votre solution lors de la prochaine édition d’Akoya Start You Up, rapprochez-vous dès à présent d’Akoya ! Aux DRH intéressés pour discuter de la soirée et de la HR Tech en général, poursuivez la conversation sur akoyastartyouup@akoyaconsulting.com.

HR Tech : Akoya sort sa cartographie des start-up RH, édition 2018

2 comments - 13 mars 2018 par dans AKOYA, Blog

À l’occasion de son grand rendez-vous annuel de la HR Tech, Akoya Start You Up, le cabinet de conseil en stratégie Akoya sort l’édition 2018 de sa cartographie des start-up RH françaises les plus prometteuses ! L’objectif est double : offrir aux start-up identifiées un support qualitatif pour présenter leur offre ; et proposer aux décideurs RH une organisation claire de la jungle que peut parfois être la HR Tech. Le principe reste le même d’année en année : 4 catégories (Recrutement, Talent Management, Vie au travail et Formation) et 55 start-up sélectionnées dans un screening de plus de 450 jeunes pousses RH.

Téléchargez et diffusez dès maintenant le plan Akoya de la HR Tech, édition 2018

La HR Tech française en quelques chiffres

3 milliards. Pour celles et ceux qui douteraient encore de l’opportunité à saisir par les acteurs de la HR Tech, 3 milliards c’est le total de la population active dans le monde. Avec des investissements mondiaux qui dépassent le milliard de dollars en capital risque, le cabinet de conseil en stratégie Akoya décrypte cette année encore les mouvements de la HR Tech française et ses tendances de fond.

Qu’en est-il du recrutement ? Domaine traditionnellement le plus représenté dans notre cartographie, il a connu une forme de maturité en 2017, avec une diminution de la création d’entreprises de 15 points selon notre baromètre annuel.

La formation, autre activité traditionnelle de la DRH, a elle aussi suscité historiquement beaucoup de créations – autour des MOOC ou encore du microlearning – mais a connu un coup d’arrêt en 2016, le marché s’étant fortement rationalisé (- 10 points) et atteignant sans doute, lui aussi, une forme de maturité. En 2017 cependant, les créations ont repris (+ 15 points), portées par les progrès des sciences cognitives et notamment de l’adaptive learning, ou encore de technologies comme la réalité virtuelle (VR).

Plus récemment, le talent management s’inspire lui aussi de la data et des sciences. En hausse en 2016 (+ 3 points), le nombre de créations s’est stabilisé en 2017.

Enfin la vie au travail, le petit dernier, est en hausse soutenue depuis 3 ans, et se développe à l’aide de deux leviers : le progrès technologique et la psychologie du travail. Ce domaine a notamment introduit les objets connectés dans l’entreprise et participé à la reconnaissance de nouveaux maux liés au travail.

Une prédiction ? Il faudra garder un œil sur la blockchain, qui commence dès à présent à faire de belles promesses aux ressources humaines.

Akoya Start You Up, le rendez-vous de l’innovation RH

Akoya Start You Up est le rendez-vous annuel qui réunit deux communautés de l’innovation RH : d’un côté la HR Tech composée des start-up à la pointe sur les dernières problématiques RH, et de l’autre les décideurs RH, à la recherche de partenaires agiles et de solutions nouvelles.

Akoya Start You Up, c’est plus de 450 start-up de la HR Tech française passées au crible tout au long de l’année. 55 ont été sélectionnées pour composer la cartographie de la HR Tech 2018 d’Akoya. 8 start-up ont passé des entretiens qualitatifs avec les consultants d’Akoya pour choisir les 4 qui pitcheront devant un parterre d’une centaine de DRH lors du grand rendez-vous Akoya Start You Up 2018, le 3 avril prochain au French Tech Central à Station F. Ces start-up sont :

Dans la catégorie « Recrutement » : Chance, un processus simple et gratuit, sur Facebook, pour révéler les talents invisibles.

Dans la catégorie « Talent Management » : Entr’UP, le smart assistant pour la cohésion d’équipe.

Dans la catégorie « Vie au travail » : Supermood, la plateforme RH d’engagement et de bien-être au travail.

Dans la catégorie « Formation » : Uptale, la solution d’immersive learning qui réinvente la formation.

Akoya Start You Up 2017 : retour en vidéo !

No Comment yet - 17 juillet 2017 par dans AKOYA, Blog, Capital Humain

Retrouvez le compte rendu de l’évènement sur le blog de notre partenaire ParlonsRH.

WEEKLY #162

No Comment yet - 17 juillet 2017 par dans Weekly
La sélection des contenus RH qui nous font réfléchir.

# FOCUS

Esprit de compète

Une étude du Chartered Institute of Personnel and Development confirme ce que la presse nous annonce depuis plusieurs semaines : la guerre des talents s’accroît et il est devenu extrêmement difficile de recruter dans ces conditions. Pour rester compétitif dans ce domaine, Personnel Today nous livre quelques conseils pour y parvenir : 1/ Créez une expérience candidat positive 2/ Mettez les valeurs au cœur du process 3/ Insistez sur les opportunités de développement 4/ Révisez votre C&B (surtout s’il était gelé depuis plusieurs années !) 5/ Suivez quelques KPIs et adoptez une approche ROIste, cela en vaut la peine.
Gagnez au sprint sur Personnel Today

# EN BREF


Une entreprise Handi-manchée, mais pas que !

L’accueil du handicap ne répond pas à la seule volonté de « faire belle » sa société. Il s’agit d’un réel projet d’entreprise, aujourd’hui soutenu par une norme structurante. Thales, Safran et Capgemini donnent le « la ». Au programme : constitution d’une équipe dédiée, formation et sensibilisation des collaborateurs, mise en place d’aménagements…. Avec pour objectif le maintien dans l’emploi.
Mieux considérer le handicap avec Les Echos


 Le vrai visage des chief happiness officers

Les « responsables du bonheur » en entreprise se multiplient ces dernières années, mais la majorité d’entre eux occupe en réalité un poste d’office manager (60%), trop rarement un poste RH (17%). Ce serait si simple d’engager les collaborateurs à coup de fleurs ou de tournois de baby-foot ! Améliorer le bien-être passe par des changements profonds, étroitement liés à la culture managériale.
Lire l’enquête des Echos START avant d’embaucher un CHO


Préparez-vous à l’atterrissage

Le retour en France des expatriés se solde souvent par un échec faute d’anticipation. Certaines entreprises tentent de rectifier le tir en impliquant la direction générale dans les revues de personnel ou en mettant en place des bilans de compétences au retour. Le gouvernement cherche à adoucir la transition grâce à des services en ligne et des avantages fiscaux pour les impatriés.
Soignez vos impatriés avec Les Echos Business

 # BONUS

[AKOYA NEWS] Retour sur Akoya Start You Up 2017, avec Parlons RH

Le classement 2017 des meilleures start-up de la HR Tech française par Akoya

No Comment yet - 6 juillet 2017 par dans AKOYA, Blog

Quelles sont les meilleures start-up RH françaises ?

Dans le cadre d’Akoya Start You Up 2017, le grand rendez-vous annuel de la HR Tech et des décideurs RH—qui s’est tenu le 29 juin dernier, chez NUMA—Akoya sort son premier classement des meilleures start-ups qui composent la HR Tech française, selon trois critères clés : l’innovation de leur solution, la maturité de leur offre, et leur pertinence par rapport au marché.

Pour mieux s’y retrouver dans la jungle de la HR Tech, Akoya édite également sa cartographie des start-up RH les plus prometteuses sous la forme d’un plan de métro composé de 4 lignes : recrutement, talent management, formation et vie au travail.

Télécharger le classement et cartographie de la HR Tech Akoya Start You Up 2017

Akoya Start You Up : le classement 2017

Après un screening de plus de 100 start-up RH, Akoya a sélectionné le top 3 des perles de la HR Tech, dans les catégories « recrutement », « vie au travail », « talent management » et « formation » (méthodologie ci-après).

Dans la catégorie « recrutement », Riminder arrive en tête. La start-up, qui met l’intelligence artificielle au service de l’identification des talents, permet aux recruteurs et chasseurs de tête d’identifier 3x plus de talents tout en interviewant 4x moins de candidats. Goshaba, autre start-up du top 3 « recrutement » d’Akoya fait le pari du big data, des sciences cognitives, et de la gamification pour recruter plus vite, et avec une plus grande précision. En troisième position, MyCommunIT se concentre sur le recrutement affinitaire digitalisé, dédié aux métiers de l’IT et du digital. L’algorithme développé met en relations le candidat et l’entreprise sur la base des compétences techniques, de soft skills, de life skills (les envies et les projets de vie du candidat) et des valeurs de l’entreprise.

La « vie au travail » est une thématique qui prend de l’ampleur et, naturellement, de plus en plus de start-up—et d’investissements—s’y consacrent. Kiplin, en pôle position dans la catégorie, orchestre des challenges et évènements connectés pour des collaborateurs en pleine forme. Sur le thème de la santé, Stimul accompagne et engage les salariés malades chroniques ou en retour à l’emploi après un arrêt de travail de longue durée. Toujours pour favoriser le bien-être des collaborateurs, Hyphen mobilise des techniques d’analyse sémantique pour offrir au management et aux ressources humaines un outil anonyme d’écoute active des salariés.

Dans un contexte de guerre des talents qui fait rage, il est également crucial de penser son « talent management ». L’émergence d’offres nouvelles dans ce secteur est une autre tendance de fond. Grand gagnant de la catégorie, Praditus identifie le potentiel caché des effectifs via une interface qui permet aux collaborateurs d’autoévaluer leur personnalité et leurs compétences. Juste derrière, on trouve Apitalent qui se fixe comme mission de gérer de façon collaborative les mobilités inter-entreprises. Enfin, eLamp applique le modèle collaboratif à la gestion des ressources en interne, pour connecter l’offre et la demande en compétences.

Dernière catégorie, mais pas des moindres, la « formation ». Surfant sur la mode des MOOCs, Skilero—dernier né de The MOOC Agency—lance le MOOC de recrutement qui permet d’identifier, de sélectionner et de former des candidats. Unatti, deuxième dans sa catégorie, déploie des programmes qui développent le potentiel de tous par le social learning (apprentissage des pairs, mentoring et parrainage). Enfin, Learn Assembly conçoit des expériences de formation qui transforment les individus et les organisations grâce à des parcours de digital learning (MOOCs, SPOCs, blended learning, académies digitales).

Une HR Tech qui a le vent en poupe

+175%. C’est l’augmentation du nombre d’opérations autour de la HR Tech ces 5 dernières années. En 2016, les investissements mondiaux dans l’innovation RH ont atteint plus de 2 milliards d’euros*, et ce pour la deuxième année consécutive. Fort heureusement, les entrepreneurs de la French Tech—loués pour leur créativité—se sont eux aussi emparés du sujet.

Certains domaines très populaires les années passées comme le « recrutement » ou la « formation » sont de plus en plus matures. Ils ont suscité moins de créations en 2016 mais des solutions de plus en plus pointues et complètes s’offrent désormais aux DRH.

À l’inverse, la « vie au travail » et le « talent management » ont inspiré les nouveaux arrivants, ce qui prouve une chose : au-delà des sujets de « process » qui semblent arriver à une forme de maturité, la HR Tech s’attaque désormais aux sujets encore plus ardus du « vécu » en entreprise.

Cette tendance à l’accompagnement du développement personnel et professionnel des employés est nourrie par des innovations technologiques qui ont déjà révolutionné les pratiques ailleurs. Les objets connectés rendent la QVT plus ludique, le machine learning démultiplie l’efficacité du sourcing, et les sciences comportementales permettent une gestion des talents plus individualisée.

On se demande déjà ce que nous réserve 2018…

Méthodologie

Plus de 100 start-up de la HR Tech française ont été passées au microscope pour sélectionner les start-up qui figurent sur le plan Akoya Start You Up 2017. 81 start-up ont répondu à un questionnaire détaillé. 55 start-up composent cette année notre plan de métro. 8 ont passé des entretiens qualitatifs avec les consultants d’Akoya pour choisir les 4 qui ont piché devant un parterre de DRH lors de la grande soirée Akoya Start You Up, le 29 juin 2017.

Les start-up figurant dans le screening initial d’Akoya ont été sélectionnées selon plusieurs critères : être une start-up en activité (avec au minimum un client), avoir moins de 5 ans d’existence, ne pas avoir franchi la Série B (ne pas avoir levé plus de 3 millions d’euros), faire partie de la French Tech, et avoir pour sujet d’étude le capital humain.

Les start-up éligibles ont ensuite été classées selon trois critères principaux : l’innovation de leur solution, la maturité de leur offre, et sa pertinence par rapport au marché.

*Source : CB insights, mars 2017

 

Télécharger le classement et cartographie de la HR Tech Akoya Start You Up 2017

WEEKLY #120

No Comment yet - 16 septembre 2016 par dans Weekly
La sélection des contenus RH qui nous font réfléchir.

# FOCUS

C’est de la triche

Alors que les indicateurs de performance sont plus en vogue que jamais, une étude menée par deux chercheurs britanniques démontre qu’ils n’auraient pas qu’un impact positif sur l’engagement et la performance des équipes. Selon eux, fixer des objectifs trop hauts aurait l’effet pervers d’encourager les pratiques frauduleuses. Cette hypothèse serait d’ailleurs à la base de scandales tels que l’Affaire Enron au début des années 2000. Toutefois, le penchant pour la tricherie ne concernerait pas l’ensemble des employés mais uniquement ceux ayant tendance à invoquer facilement le bien de l’entreprise…

# EN BREF

Performance review = Performance killer

La première moitié de l’année, vous comptez vos effectifs. La deuxième moitié, vous les évaluez. Et si comme 6% des entreprises du Fortune 500, vous supprimiez purement et simplement la revue de performance ? Evaluation par projet comme Deloitte, à 360° comme Netflix ou de manière informelle comme Adobe, à vous de choisir votre disruption.


Femme et leader : on y croit, on espère »

Avec seulement 4% de femmes PDG dans les entreprises du S&P 500, la marche à gravir vers l’équilibre hommes-femmes est haute. Mais des études universitaires donnent des motifs d’espoir : les femmes ont plus de chances d’émerger en tant que leaders dans des équipes qui communiquent beaucoup, et les collaborateurs tendent à préférer le modèle de leadership féminin… en tout cas celui qu’ils imaginent.


La fin du combat QI/QE

Il est temps de sortir de la sempiternelle opposition entre QI (quotient intellectuel) et QE (quotient émotionnel) dans les qualités d’un bon leader ! Comme le confirme une récente enquête, l’importance relative du QI et du QE varie selon la situation. Le plus important est d’être conscient de ses propres faiblesses pour s’entourer d’une équipe complémentaire qui permettra de les pallier dans les situations complexes.

Gagner en lucidité sur le blog de DDI

# BONUS

Deux ans d’Akoya Start You Up : infographie et vidéo

Akoya Start You Up, en quelques chiffres

No Comment yet - 15 septembre 2016 par dans AKOYA, Blog

Déjà deux ans qu’Akoya Start You Up réunit décideurs RH et start-up de la HR Tech. Retour en images.

aysu2_infographie_figures_72dpi

 

Le plan de la HR Tech par Akoya

Visuel Plan ASYU2 petit Pour télécharger notre plan interactif Akoya Start You Up 2

Veuillez saisir votre nom et adresse e-mail pour votre téléchargement gratuit.

Please wait...
Loader

 

Retour en vidéo sur Akoya Start You Up 2,
dans les locaux de Google

WEEKLY : Cahier de l’été #5

No Comment yet - 26 août 2016 par dans Weekly
La sélection – made in Akoya – des contenus RH qui nous font réfléchir.

# AKOYA START YOU UP

Lectrices et lecteurs de la Weekly HR,

L’équipe d’Akoya vous a proposé tout le mois d’août une série de 5 cahiers de l’été, tous consacrés à un thème soigneusement choisi. Et voici le dernier de la série !

Parce que la Weekly HR a vocation à relayer tous les points de vue que nous trouvons intéressants à partager, voici une rétrospective des startups à l’honneur lors de la première édition d’Akoya Start You Up.

Bonne lecture.

# RÉTROSPECTIVE

Des nouvelles de Kudoz

Nous vous proposons une rétrospective des lauréats de la première édition d’Akoya Start You Up. Que sont-ils devenus ? Que leur a apporté notre rendez-vous ? Quels sont leurs prochains projets ? Un an après, nous sommes allés à la rencontre de leurs fondateurs, et comme vous vous en doutez, beaucoup de choses ont changé depuis ! C’est Pierre Hervé, co-fondateur de Kudoz, qui ouvre le bal. Comment a évolué cette pépite du recrutement en 12 mois ? La réponse en vidéo…


Des nouvelles de Talentoday

Talentoday fait le bilan de ses 12 derniers mois. Nous sommes allés prendre des nouvelles de Martin Ryssen, co-fondateur de cette startup qui réinvente le Talent Management grâce à une plateforme d’aide à l’orientation et d’analyse statistique des motivations personnelles. Toujours en quête d’amélioration, Talentoday a fortement misé sur la recherche et Martin nous livre ses conclusions en vidéo.
Talentoday : 12 mois en 3 minutes


 Des nouvelles de Clustree

Bénédicte de Raphélis Soissan, fondatrice de Clustree, s’est prêtée au jeu de l’interview. Usant du big data au service de la mobilité, Clustree permet aux entreprises de dénicher les talents, à la fois en interne et en externe, pour pourvoir les postes vacants ou en passe de l’être. Bénédicte nous détaille ce qui a changé pour eux depuis l’an dernier.
Une année de Clustree résumée en vidéo


 Des nouvelles de Unow

Au tour de Jérémie Sicsic, co-fondateur de Unow, startup spécialisée sur les MOOC (Massive Open Online Courses), COOC (Corporate Open Online Courses) et autres SPOC (Small Private Online Courses). À la pointe de la digitalisation dans la formation, Unow continue d’épaissir son catalogue. D’ailleurs, vous les connaissez sûrement déjà : leur MOOC sur le digital RH a été visionné par plus de 10 000 décisionnaires RH… Unow est lauréat du prix Akoya Start You Up 2016 !
Une année de Unow en vidéo

 

# BONUS

Ne vous sentez plus jamais perdus dans la jungle de la HR Tech

WEEKLY #117

No Comment yet - 22 juillet 2016 par dans Weekly
La sélection – made in Akoya – des contenus RH qui nous font réfléchir.

 

# FOCUS

La confiance règne

La corrélation entre confiance et performance de l’entreprise est telle que certains parlent de dividende ou de taxe de confiance. Plus de confiance des salariés en les dirigeants impliquerait moins de coûts, une vitesse accrue des process et donc de meilleurs résultats. L’exemple de Douglas Conant chez Campbell’s Soup détonne : en 10 ans, il a redressé l’entreprise en faisant de la confiance sa priorité. Sa méthode ? Communiquer sur ses intentions, faire preuve de respect, tenir ses promesses. Et quel succès ! Comme quoi, Doug ne perd peut-être pas son temps lorsqu’il envoie des milliers de cartes manuscrites et personnalisées à ses employés les plus méritants…

# EN BREF

Tu es satisfait, je suis satisfait


98% de satisfaction en interne ? Non, ce n’est pas en Corée du Nord, mais chez RetailMeNot, spécialiste de la promotion digitale. Ce résultat traduit leur démarche de management centrée sur le bien-être des salariés. Au programme : effacement de la hiérarchie, transparence absolue sur les projets, horaires flexibles, locaux ludiques, séminaires, programmes d’échanges internationaux, etc.

Un loft-story pour startuppeurs


Après Shark Tank où des startuppeurs font face à des investisseurs, ou encore Silicon Valley, l’excellente série de HBO, les entrepreneurs continuent de squatter les écrans. Apple s’apprête ainsi à lancer une émission de téléréalité pour suivre des développeurs et créateurs d’entreprise, planchant sur des applications innovantes, avec à la clé un prix de 10 millions de dollars.

Changer de job en 3 leçons


Quand le Head of Talent Solutions de LinkedIn décrypte les meilleures pratiques pour trouver un emploi sur la plateforme, il est de bon ton de l’écouter. Miser sur son 2ème cercle pour une recommandation ciblée. Relativiser la formation initiale et privilégier la formation continue sur les compétences en plein boom. Enfin, garder confiance : les opportunités sont à portée de clic.

# BONUS

[Infographie RH] High Potentials, tous ambassadeurs ?

# AKOYACTU

Tout le monde en parle


Lors de la deuxième édition d’Akoya Start You Up, vous découvriez ZeWaow, Wittyfit, 365 Talents et Golden Bees. Vous n’étiez pas les seuls. Les Echos plébiscitent la solution présentée par Golden Bees : de l’achat d’espace Web à destination des RH. La magie, c’est l’algorithme prédictif qui va diffuser les offres d’emploi auprès des internautes qui correspondent le plus au profil recherché.

Archives